2018: Le Jazz plus Pertinent que le Rock.

par chibougue

Avatar de l’utilisateur
chibougue
0
1
3
0
1
Inscription : 24 mai 2017, 11:45

16 déc. 2018, 21:29

"Jazz Is not Dead, It Just Smells Funny." On connaît tous la célèbre phrase qu'a prononcé Frank Zappa à propos du déclin du jazz en 1973. Curieusement, en 2018, alors que je jette un regard vers l'année musicale qui se termine, je réalise que cette mort annoncée du jazz était un phénomène réversible, que le genre est en train de reprendre de la vigueur et qu'il sent de moins en moins drôle contrairement au rock qui, de son côté, se fait de plus en plus poussiéreux. Analyse.



Depuis quelques années, le jazz a refait son apparition dans les publications et les sites web où il est habituellement question de musique d'allégeance pop/rock. On a, par exemple, fait grand cas de Kamasi Washington, saxophoniste tout d'abord repéré aux côtés de Kendrick Lamar, qui a su allié avec bonheur le jazz modal tel que préconisé par Coltrane et Davis il y a des lustres à une esthétique hip hop plus contemporaine. Son album "Heaven and Earth" figure bien haut sur de nombreux palmarès en cette fin d'année.

D'autres jazzmen américains ont également marqué les douze moi qui viennent de s'écouler. Je pense, entre autres, au fabuleux batteur Makaya McCraven qui fait habilement danser son jazz made in Chicago (très inspiré de l'AACM) sur des rythmiques qu'il a, lui aussi, été puiser du côté du hip hop sur le magistral album double "Universal Beings". "Origami Harvest" du trompettiste californien Ambrose Akinmusire a également impressionné quelques esprits dont le mien. Un rappeur (oui, encore le hip hop, on ne peut y échapper) s'y exécute sur des musiques hybrides mettant en scène des musiciens jazz et un quatuor à cordes. Ensemble, ils nous livrent un message percutant sur la situation des Noirs aux États-Unis de nos jours.



De l'autre côté de la grande flaque, la jeune scène jazz londonienne est tout particulièrement bouillonnante. Cette année, les mélomanes britanniques les plus branchés ont pu, entre autres, se mettre sous la dent le groove irrésistible du très bon "The Return" de Kamaal Williams et le plus spirituel "There is a Place" de la formation Maisha dans laquelle on retrouve une étoile montante du saxophone appellée Nubya Garcia. Cependant, la figure la plus emblématique du renouveau jazz anglais est sans contredit Shabaka Hutchings, leader des groupes Shabaka & the Ancestors (encore une fois plutôt spirituel), The Comet Is Coming (son projet les plus électro) et les impitoyables Sons of Kemet dont le brûlant "Your Queen Is a Reptile" associe free jazz, dub, musiques antillaises et attitude punk. Cet album a manqué de peu le Mercury Prize, ce qui en a choqué plusieurs dont votre humble serviteur.

Tous ces artistes ont en commun le fait qu'ils revigorent la note bleue en lui attirant un nouveau public plus jeune et plus branché. En fait, le niveau de coolitude du jazz n'a pas été aussi élevé depuis des décennies. Son degré de pertinence également. La nouvelle génération de jazzmen fait une musique qui, autant par les textes qui l'accompagnent parfois que par sa forme hybride, réussi à mieux rendre compte de la société à la fois complexe et injuste dans laquelle elle a été produite que le rock. Douce revanche car c'est justement ce genre musical qui avait relégué le jazz aux oubliettes à la fin des années cinquante.



J'entends déjà des voix répliquer que le phénomène dont je parle demeure souterrain, que les jeunes artistes que je mentionne sont loin d'avoir acquis la faveur populaire dont jouissent toujours certains groupes rock. Attention: pertinence ne rime pas nécessairement avec popularité. Je sais bien que Shabaka Hutchings n'attire pas les foules comme Coldplay, les Foo Fighters ou Metallica au Festival d'Été de Québec. Mais soyons honnête: est-ce que les formations que je viens de nommer sont toujours en phase avec leur époque? Parlons plutôt d'événements rassembleurs où on se berce dans la nostalgie. Et leurs successeurs? Où sont-ils?

En 2018, le jazz est bel et bien vivant, mais on peut commencer à se dire que même s'il n'est pas mort, c'est maintenant le rock qui commence à sentir drôle.

Avatar de l’utilisateur
jon8
0
2
4
0
6
Inscription : 15 avr. 2017, 00:26

21 déc. 2018, 10:11

Ca ne fait aucun doute dans mon esprit que le jazz est en meilleure forme que le rock... Déjà avec Murcof & Truffaz en 2008, Bohren & Del Club of Gore que je suis depuis au moins dix ans, The Franco Proitti Morph-Tet avec l'album Morphology, Cinematic Orchestra bien entendu, et j'en oublie... Tous des albums régulièrement sur mes playlists et versants dans le Nu Jazz pour la plupart...

Sans oublier des trucs plus fucked-up comme Colin Stetson, aussi décapant qu'original.

Avatar de l’utilisateur
jon8
0
2
4
0
6
Inscription : 15 avr. 2017, 00:26

21 déc. 2018, 10:17

Le Rock?


si on regarde le Top 10 sur RYM depuis le début des années 10's (ca achève d'ailleurs!)


https://rateyourmusic.com/customchart?p ... countries=



Sérieusement..... Sérieusement! Y en a au moins 3 là dedans qu'on ne peut même pas considérer ca comme du rock ou proche de... Ensuite, tu as des trucs qui utilisent le rock comme ingrédient mais en y greffant d'autres choses. Y reste pas grand chose de ''pur rock'' et c'est assurément incomparable avec les autres décennies, y compris celle juste avant.

Avatar de l’utilisateur
jon8
0
2
4
0
6
Inscription : 15 avr. 2017, 00:26

21 déc. 2018, 10:26

Je l'ai déjà dit sur le blogue de Brunet: le rock est mort au début des années 2000.

L'album rock #1 de tous les temps, OK Computer de Radiohead, a fait place à Kid A le 5 octobre 2000 (incluant d'ailleurs une fantastique pièce de jazz), puis seulement 4 jours plus tard, GY!BE sortait le magistral Lift Yr. Skinny Fists Like Antennas to Heaven!, probablement le meilleur album du genre post-rock, ever ... Non sans ironie (POST-rock).... hahaha ;)

Feu d'artifice de la fin, nul doute.

Depuis, c'est le calme plat. Que du remâché ou du faux-rock.

Enfin, sauf si vous considérez U2, Arcade Fire, Opeth et Swans comme étant les nouveaux porteurs du flambeau... Le truc fait plus que sentir drôle, il commence à grouiller de vers....

Avatar de l’utilisateur
chibougue
0
1
3
0
1
Inscription : 24 mai 2017, 11:45

21 déc. 2018, 20:29

jon8 a écrit :
21 déc. 2018, 10:11
Ca ne fait aucun doute dans mon esprit que le jazz est en meilleure forme que le rock... Déjà avec Murcof & Truffaz en 2008, Bohren & Del Club of Gore que je suis depuis au moins dix ans, The Franco Proitti Morph-Tet avec l'album Morphology, Cinematic Orchestra bien entendu, et j'en oublie... Tous des albums régulièrement sur mes playlists et versants dans le Nu Jazz pour la plupart...

Sans oublier des trucs plus fucked-up comme Colin Stetson, aussi décapant qu'original.
Oui. Beaucoup plus de créativité dans le jazz que dans le rock depuis quelques années. Et c'est très varié. Les articles qui paraissent depuis quelques temps s'intéressent surtout à la mouvance inspirée du hip-hop ou de la néo-soul, mais il y a beaucoup plus.

Je pense aussi à des Scandinaves qui brassent la cage comme Paal Nilssen Love ou Mats Gustafsson, tous deux membres de The Thing. Gustafsson est un très gros morceau de la scène jazz actuelle. En plus d'être un saxophoniste immense, il a eu l'intelligence de voir les liens qu'il pouvait y avoir entre le free jazz violent d'un Peter Brötzmann et le punk. Il multilplie les projets inclassables: Fire!, Fire! Orchestra (quel projet monumental!), The End et Gush et bien d'autres!

D'autres types qui savent remettre le jazz au goût du jour en s'amusant à la dénaturer par amour!

Avatar de l’utilisateur
chibougue
0
1
3
0
1
Inscription : 24 mai 2017, 11:45

21 déc. 2018, 21:32

jon8 a écrit :
21 déc. 2018, 10:26
Le truc fait plus que sentir drôle, il commence à grouiller de vers....
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi là-dessus. Le rock n'est pas très en santé, c'est clair. Je considère qu'une forme musicale qui se porte bien en est une qui sait se remettre en question et ce n'est plus le cas du rock depuis un petit bout.

Toutefois, sans renouveler le genre, des artistes bien vivants comme Kurt Vile et Courtney Barnett réussissent à lui faire dire des choses pertinentes aujourd'hui. Selon moi, il peut y encore avoir de la sève sous la poussière.

Un autre exemple est le groupe britannique Idles dont le plus récent album "Joy as an Act of Resistance" figure bien haut sur plusieurs listes en cette fin d'année. Du rock d'allégeance post-punk qui, sans réinventer la roue, brûle d'un feu qui est tout ce qu'il y a de plus vivant:



D'ailleurs, je ne crois pas qu'un artiste ait nécessairement besoin de nous présenter quelque chose de novateur pour être pertinent.

Avatar de l’utilisateur
chibougue
0
1
3
0
1
Inscription : 24 mai 2017, 11:45

21 déc. 2018, 21:36

Mais bon... Malgré ces contre-exemples, oui, bien qu'il soit not dead, le rock smells de plus en plus funny en 2018.

Et le jazz et le rap se portent beaucoup mieux.

Avatar de l’utilisateur
jon8
0
2
4
0
6
Inscription : 15 avr. 2017, 00:26

21 déc. 2018, 21:43

D'ailleurs, je ne crois pas qu'un artiste ait nécessairement besoin de nous présenter quelque chose de novateur pour être pertinent.
Je suis d'accord avec toi ...MAIS je crois profondément qu'il doit y avoir au moins un groupuscule d'artistes ou de bands pour présenter quelque chose de novateur lorsqu'il est question de *survie* d'un genre. Surtout d'un genre aussi gigantesque que le Rock.

Y a pas vraiment de relève.

Avatar de l’utilisateur
jon8
0
2
4
0
6
Inscription : 15 avr. 2017, 00:26

21 déc. 2018, 21:44

chibougue a écrit :
21 déc. 2018, 21:36
Et le jazz et le rap se portent beaucoup mieux.

C'est clair.

Chez les jeunes, c'est vraiment rap, hip-hop, soul r&b, pop, même electro trancy & house fait un comeback c'est fou.

Avatar de l’utilisateur
chibougue
0
1
3
0
1
Inscription : 24 mai 2017, 11:45

21 déc. 2018, 22:07

Pour revenir au jazz, selon moi, Vijay Iyer est un des créateurs musicaux les plus importants du moment, tous genres confondus. Je l'oubliais, celui-là!

Avatar de l’utilisateur
jon8
0
2
4
0
6
Inscription : 15 avr. 2017, 00:26

21 déc. 2018, 22:10

Tu penses quoi de la chart Jazz RYM pour les années 2010's ?


https://rateyourmusic.com/customchart?p ... countries=

Avatar de l’utilisateur
jon8
0
2
4
0
6
Inscription : 15 avr. 2017, 00:26

21 déc. 2018, 22:13

pis mettons qu'on compare avec les années 60's


https://rateyourmusic.com/customchart?p ... countries=



...et puis les années 80's (un creux créatif?)

https://rateyourmusic.com/customchart?p ... countries=