Commentaire assez surprenant surtout venant de ce journal .

par VanBasten

Avatar de l’utilisateur
VanBasten
0
0
7
5
2
Inscription : 18 mai 2017, 22:59

10 janv. 2018, 08:33

http://www.journaldequebec.com/2018/01/ ... bie-phobie



Pensais pas dire un jour je suis d'accord avec le Journal de Québec , ben coudonc !

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

10 janv. 2018, 09:24

Un instant leurs chroniqueurs sont variés et les textes se retrouvent aussi dans le Journal de Montréal. Je ne suis pas lecteur régulier de Nicolas Lacroix mais je pense qu'il est à gauche finalement.

Il faut plus parler des chroniqueurs que du Journal et un texte lu écrivait qu'ils respectaient la philosophie de Pierre Péladeau de ne pas avoir de ligne éditoriale, moi je voyais cela autrefois autrement sans être assez leur lecteur mais maintenant ils interprètent cela comme avoir plusieurs chroniqueurs aux opinions diverses. Le ton peut être plus familier.

Suis-je d'accord moi ? C'est plutôt discuter du phénomène qui m'intéresse et je comprends mal cela et en même temps la réalité des médias et médias sociaux prend trop de place versus le vécu.

Je suis rendu d'une autre génération c'est-à-dire qu'à l'époque de mon adolescence et jeune adulte, les gens musulmans étaient discrets et pas du tout intégristes. C'était madame Houda-Pépin qui à mes yeux les représentaient, en 1987 genre. Mohammed Ali aussi relié à la fierté black et à l'émancipation des Noirs , des jazzmen aussi ou des joueurs de basket. Cela étaient pour ceux religieux, pratiquement jamais d'imams. Tu vois à la Mecque une fois dans ta vie. Pour rendu universitaire, il y avait une chapelle aussi pour ceux voulant prier mais je ne suis jamais allé. Tous ensemble mais c'est avant la montée des extrémismes ou de ceux les fuyant.

On parlait plus des Arabes et des Africains ( ceux noirs ). Au secondaire, on avait des profs arabes. Au cégep on connaissait déjà des personnalités. À l'université plusieurs arabes et africains en masse. Des étudiants étrangers parmi eux. Des profs algériens vous en aviez. D'autres aussi tiens un juif marocain. Ceux qui étaient plus religieux, c'étaient les juifs et pouvant avoir des accommodements raisonnables parfois. N'utilise pas l'électricité. Donc ne pouvant pas prendre le métro mais parfois il faisait des accrocs à sa religion.

Les Arabes portaient plus des bijoux et vous aviez aussi des bons restaurants à Outremont. Mais il y en a maintenant partout ma soeur a toujours quelques amies arabes. Pour Videotron quand j'étais avec eux plusieurs au téléphone et venant à la maison étaient arabes probablement musulmans.

Sur Facebook je vois cela ou encore dans les médias ou avec les Pineault-Caron mais que faisaient-ils là ? Pour ce qui est des régions , c'est paradoxal. Il y a ethnocentrisme et ethnophobie et en même temps ce sont les plus accueillants , c'est pas pour rien que Boucar Diouf à Rimouski ou encore qu'Amos a eu un maire noir et Mont-Laurier en a un encore je crois.

Cela demande juste de mieux se connaître, s'apprivoiser. Un voyage en touristes des Pineault-Caron ? C'était pas la place pour étaler leurs préjugés et leurs peurs. On fait quoi dans ce temps là ? Ce ne sont pas des gens mauvais ce sont juste des gens ancrés dans leur vieux monde.

À la Place Ville-Marie je rencontrais une jeune femme voilée bien gentille, au 1000 de la Gauchetière, il y a 3 ou 4 ans avec une femme noire voilée on a discuté et je lui demande si elle est africaine. Non, c'était une Haïtienne, elle s'est convertie car son conjoint est musulman et oui elle disait une religion de paix, elle.

Des gens plus âgés avaient peut-être des préjugés mais déjà ma grand-mère elle qui habitait proche de l'Université Laval prenait plaisir à discuter avec un beau jeune homme africain.

Mon smartphone c'est un arabe probablement musulman qui me l'a vendu. Bon mais c'est difficile savoir la religion, les libanaises à l'université. Oui arabes. Étaient-elles chrétiennes ou musulmanes ? Elles ne se voilaient pas et ne parlaient pas de leur religion.

Bien oui on croise des coupes à l'épicerie. Ils sont rendus ici. Et même si voilées ne sont pas des extrêmistes religieux. Pas l'air du moins. Pas toutes voilées non plus. Je parlais avec la femme Haïtienne convertie musulmane de gens que je connais. Elle me dit que ce sont des noms musulmans. Bien oui, leurs ancêtres sont africains. Leur père est de culture musulmane mais aucunement religieux. C'est relié aux générations et au vécu. Lynda Thalie aucunement question qu'elle porte le voile et elle est était en faveur de la charte des valeurs. Bien oui c'est une réfugiée avec sa mère et son frère fuyant les barbus extrêmistes. Ses cousines en Algérie portent le voile elles.

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

10 janv. 2018, 09:37

Nicolas Lacroix est peut-être au centre...

http://www.journaldemontreal.com/2017/0 ... diasociaux


Tout en travaillant au FM-93 ? Bien oui, son ton reste populaire. Je peux être d'accord en partie avec lui mais c'est plus ceux d'une autre époque qui me rejoignaient vraiment.

Et encore, ce n'était pas l'opinion qui m'importait c'était de parler de la vie et chacun va finir par trouver sa voie.

L'intégrisme religieux et les imams radicaux eux je n'aime pas. Les mosquées à côté de garages , de bars de danseuses nues ou de commerces de prêts sur gage, je regrette d'être sceptique sur leur côté religieux. Il y a des raisons commerciales et légales à cela ? Non mais si tu habites dans le coin va leur parler si cela te cause problème.

Ma solution c'est cela que le monde se parle sur le terrain. Mes deux cas de Videotron, j'étais allé les aider dans le froid pas évident d'aller ouvrir la boîte et la première fois le premier avait abandonné en étant seul. Complètement gelée et c'est rempli d'arbres chez le voisin. Tu t'en vas les aider pour être sûrs qu'ils seront capables. Musulmans ou pas ?

Ahmad Jamal mais ce n'est pas les mêmes raisons. Mais qui sait les raisons de chacun ? Cela vous appartient. C'est pas la religion qui m'inquiète c'est la politique ou le dogmatisme, l'endoctrinement doctrinaire, l'intégrisme, l'extrêmisme. Sinon ? Vivre et laissez vivre.

Avatar de l’utilisateur
jon8
0
2
3
4
0
Inscription : 15 avr. 2017, 00:26

10 janv. 2018, 11:14

L'humain est xénophobe, voilà.

Tout le reste en découle.

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

10 janv. 2018, 11:40

jon8 a écrit :
10 janv. 2018, 11:14
L'humain est xénophobe, voilà.

Tout le reste en découle.
Peut-être, la peur de l'étranger ou de l'inconnu. Mais une personne elle peut je ne sais pas avoir eu en partie de la chance o tomber sur les bonnes personnes, se sentir accueilli et ayant la volonté de s'intégrer et n'ayant pas le choix.

Lui même disait : '' Les accommodements raisonnables si cela était de lui , ce serait : No way. '' Si tu es à Rome fais comme les Romains et il dit que sont père lui disait même que si tu vois les autres marcher sur un pied marche aussi sur un seul pied. Chacun a son vécu qui forge votre opinion. Il restait un Noir.

Il voyait en arrivant dans la ville à l'entrée , un coeur : '' Amos vous aime''. Lui il venait comme enseignant faire son contrat de 3 ans. Mais on lui a dit que celui qui a bu l'eau d'Amos va vouloir y rester. De l'eau de source à même l'aqueduc de la ville. L'eau Eska qui sort de ton robinet. Cela a cliqué, il s'est fait des amis et tout.

Sa femme il l'avait déjà rencontrée à Trois-Rivières , une Haïtienne aussi. Pas la même vague d'immigration. Ce sent accueilli et chez lui. Tout comme dans une autre ville, un musicien lui je crois antillais aussi mais d'une autre île. Lui son épouse il l'a rencontrée en Abitibi.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/706 ... iscamingue


C'est la vie... La communauté tombe en amour avec lui et lui aussi. Le coup de coeur, le coup de foudre. Pas juste en région, un Paul Buissonneau à Montréal c'est de trouver sa place.

L'artiste cela se produit dans un hôtel et si tu pognes tout de suite et es aimé. Tout le monde est gentil avec toi.

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

10 janv. 2018, 12:06



On a pas la réponse avec cela mais un individu à la fois et apprenez à vous connaître, évidemment quand le coup de coeur est là, c'est sûr que cela est plus facile.

C'est comme partir à l'aventure, c'est un défi immigrer et émigrer en même temps. Bien mes amis Haïtiens et eux aussi étaient à Greenfield Park à leur arrivée et ceux Chiliens bien qu'ils ne sont plus eux au Québec sauf quelques-uns mais au Nouveau-Brunswick alors que l'autre mon ami le plus proche est au Mexique. Je rencontre par hasard des Chiliens l'an passé et l'homme me fait penser au père de mon ami sans que ce soit lui. Non mais on sens les mêmes choses, spécial. Il réagit un peu pareil comme son père et j'écris à mon ami en revenant et cela tombe bien il est avec sa fille à sa leçon de patinage. Selfie et ensuite il me dit de continuer à écrire sa fille est entrain de faire sa leçon de patins.

Sur le selfie, ils m'envoient la main tous les deux. Sa famille mexicaine. Je rencontre des Mexicains aussi et ils sont chaleureux tout de suite. Comment les Américains ne sont pas capables de bien s'entendre et veulent un mur ceux frontaliers ? Ils ne vivent pas la même expérience. J'ai des atomes crochus naturels avec des Mexicains je croirais mais eux en ont pas. Les clichés ne sont pas la réalité mais en font partie et plutôt que de repousser cela aide à faire connaissance.

On a été élevé comme cela ou en étant comme cela enfant. Tu arrives et tu dis ''Monsieur chocolat'' tu as environ 6 ans. Une métisse plus tard me dit elle chocolat au lait et qu'ils sont les plus beaux les métissés.

Pas à avoir peur de la différence , au contraire. Je comprends mal les Américains mais frontaliers peut-être qu'il faut écouter ce qu'ils ont à dire mais les autres ? Apprenez à vous connaître, c'est tout. Peu importe ta couleur ou même ta religion, tes opinions politiques même cela n'a que peu d'importance. Comment peut-on s'éloigner de nos vraies valeurs d'enfance à ce point ? Ils ne les avaient pas eux ? Personne n'a eu le même père, les mêmes amis, les mêmes écoles, les mêmes patrons avec qui cela clique ou au moins pour un mandat ou deux.

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

10 janv. 2018, 12:19

VanBasten a écrit :
10 janv. 2018, 08:33
http://www.journaldequebec.com/2018/01/ ... bie-phobie



Pensais pas dire un jour je suis d'accord avec le Journal de Québec , ben coudonc !
La Meute ?

Allez faire du bénévolat pour les scouts au Québec plutôt que de pratiquer vos préjugés politiques. Des hommes et femmes qui semblent bien corrects mais exprimant leur ignorance plutôt que de découvrir les autres. Plutôt que de s'enrichir humainement et d'apporter aux autres. Ils font de leurs craintes un appel politique.

Cela devient une contribution plus négative que positive à la société.

Oui des costauds genre motocyclistes, très différents de ceux dans le film Mask de notre époque où de ceux de bikers, attachez vos tuques chrétiens. Mais ceux chrétiens québécois cela semble être très loin des évangéliques américains. Sinon ? Ils ressemblaient plus aux deux anges dans Les Routes du Paradis.

Leurs croyances leur servant à faire le bien autour d'eux et alors ne les jugez pas et ils ne vous jugent pas.






Pour les motards, ils étaient et sont évangélistes pourtant mais ils ne dégagent pas du tout la même que ce qu'on sent des évangélistes américains, ne dégageaient pas du moins dans le temps.

https://voir.ca/societe/2002/04/24/mota ... ras-point/


C'est comme les joueurs de hockey qui étaient born again bien ils étaient sympas. Daniel Bouchard ou Ryan Walter.

Ryan Walter, un homme très bon à ce qu'on en sait.