Quatre années de Donald Trump ?

par jon8

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

19 janv. 2018, 12:46

Grrr Trump le vendeur à commissions ou le politicien opportuniste.

http://www.lapresse.ca/international/et ... tement.php


Jamais je n'afficherais mon soutien à ces groupes là. Mais pas beaucoup plus à leurs adversaires.

Je tend à être pro-choix et encadré par la loi.

Mais c'est à la fois et au couple quand tu n'es pas pognée avec un Jean-Guy Tremblay de faire le choix.

Si tu veux aider les femmes qui vont garder le bébé et en plus le donner en adoption. Bien va aider les services d'adoption, fais en sorte que cette option devienne désirable.

Qui aime mettre un enfant au monde pour le donner en adoption ? Mais disons que tu saurais où l'enfant irait dans une bonne famille et que tu puisses le voir et cela va lui être révélé au moment propice.

Humm... C'est plus un cas ou ce serait la soeur de la femme ou une tante ou des amis ?


Ils veulent décider d'avance pour la personne et avec une supériorité morale. On préfère que ce soit droit encadré par la loi mais la personne peut aussi considérer le garder pour en avoir soin elle-même mais sera soutenue ou de le confier à quelqu'un d'autre.

Le choix doit appartenir à la femme enceinte, je dis le couple car on fait cela à deux un enfant mais justement l'avortement peut survenir car le couple n'est plus là ou pas un bon couple.

Chacun a droit à ses convictions mais plutôt que manifester, bien si tombes enceinte toi, tu le donneras le bébé en adoption et tu justifieras le choix par tes convictions.

Cela ne t'arrivera pas ? Alors parlons de contraception... Tu es contre, tu préfères la chasteté ? Encore là, vouloir imposer cela aux autres plutôt que d'enseigner l'amour, la sexualité. Un choix plus temporaire ou une situation qui fait en sorte que c'est ainsi.

Il faut respecter l'autonomie de la personne et donner un cadre légal. C'est le médecin qui recommande l'avortement car l'enfant sera très lourdement handicapé ? Ses chances de survie sont de combien ? Un couple serait prêt à l'accueillir ? Cela peut être bien mais pas forcer les jeunes à faire ce choix.

Tu es ''conservateur'' et tu crois que des enfants à naître méritent une chance... Mais occupe toi de ceux qui sont nés et va en adopter un si tu crois cela et que tu peux l'aider. La personne pourrait même être pro-choix.

Si tu peux aider, fais-le. Si tu peux pas te rendre utile, laisse donc les personnes concernées faire leur choix par elles-mêmes.

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

19 janv. 2018, 13:03

'' un grand défilé annuel des militants pro-vie, composés pour beaucoup de chrétiens traditionalistes. ''

Dire que je pensais qu'un chrétien c'était quelqu'un qui ne juge pas les autres afin de ne pas être jugé lui-même.

Tu veux leur enlever un droit.... Mais en disant que tu es pour le droit à la vie ? L'enfant à naître est plus important que la femme enceinte ?

Contraire à ses convictions religieuses ? On pourrait aller loin... Jésus ne parle pas des petits oiseaux qui ne sèment ni ne labourent ? Bien ta conviction irait plus dans le sens de l'autonomie. Tu fais un peu moins d'heures supplémentaires pour en passer plus avec ta famille et tu ne t'inquiètes pas outre-mesure pour l'argent . Tu prends cela plus philosophiquement que doctrinairement. Tu en fais pas un dogme. Tu connais aussi la cigale et la fourmi. Tu choisis ton équilibre si tu le peux.

Le pâtissier avec le gâteau pour un mariage gay, se mêle de la vie des autres. Es-tu homosexuel ? Non ? Cela ne te concerne même pas alors. Est-ce qu'ils t'enlèvent tes droits eux en se mariant ? Tu es juste homophobe ? Ne jugez pas les autres. Au surplus c'est pas mal plus l'Ancien Testament que les quatre Évangiles dans le Nouveau Testament. Et la sexualité de Jésus ? On l'ignore. Le disciple que Jésus aimait cela sonne pas des cloches ? Pas forcément gay. N'empêche qu'il pourrait l'être. Je le vois bisexuel. Et celle qui lui lave les pieds et les essuie avec ses cheveux.

Ah ah... Jésus peace & love. Pour l'Ancien Testament ? Une société très patriarcale, d'hommes brutaux, en guerre et tout. Alors les religieux s'ils veulent rester en vie doivent se mouler aux croyances sociales du groupe.

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

20 janv. 2018, 09:09

Je ne suis pas anti-Trump comme le sont les médias dit ''liberals'' aux États-Unis mais qu'on dirait plus biaisés démocrates et bureaucrates pour ne pas dire réellement socialistes.

Je ne suis pas anti mais je suis en désaccord avec beaucoup de ses positions conservatrices prises avec les Républicains ou encore il faudrait les nuancer.

https://twitter.com/i/moments/954697859751927808


'' Democrats are far more concerned with Illegal Immigrants than they are with our great Military or Safety at our dangerous Southern Border. They could have easily made a deal but decided to play Shutdown politics instead. #WeNeedMoreRepublicansIn18 in order to power through mess! ''

Trump n'a pas entièrement tort sur les frontières mais il y va de manière lourde et exagérée. Je ne suis pas anti-Trump mais cela prend plus de démocrates et si cela était possible même des indépendants ou des libertariens ou des verts mais ce n'est pas possible.

Oui , Trump mais en votant pour plus de démocrates. Avoir le côté tough de Trump en apparence mais avoir plus de coeur et de tête. Trump lui laisse les instincts. Parfait, on a les instincts, le cerveau reptilien, cela est l'inconscient collectif américain mais si tu n'as que cela , tu ne deviendras jamais sage. Il faut canaliser le ça. Si tu es dans le conservatisme soit tu le réprimes soit tu laisses le méchant, l'asocial sortir. Le conservatisme populiste.

Il faut intégrer les immigrants qui rêvent de devenir Américains. ''Dreamers'' est un bon terme. Pour le mur, il peut être en partie nécessaire mais en négociant avec le Mexique puis oui en faisant des compromis. Mais tant que Trump est surtout entouré de Républicains et que sa base est reptilienne ce n'est pas possible.

Il faut s'inspirer du Québec en région... Qui peut paraître méfiant des étrangers mais au départ cela quand ils ne les connaissent pas et que tu leurs donnes la parole à ce moment là. Mais ce ne sont que des apparences, ils sont plus accueillants et intégrants qu'à Montréal et les immigrants peu nombreux quoiqu'à des époques passées ils l'ont été très nombreux ont plus de volonté de s'intégrer. Tous dans le même bateau, le climat est rude, s'ils ne serrent pas les coudes, ils vont périr en grand nombre, les déjà installés comme les nouveaux venus.

C'est pas la bonne base et Trump lui-même semble ignorer ce qu'il y a de bon en lui pour se concentrer sur le mauvais et il croit que sa réussite il la doit à cela. Jusqu'à un certain point, il a raison mais comme la dose est trop forte cela explique ses échecs aussi. Les montagnes russes. En réduisant le risque, le rendement serait peut-être moins bon à court et moyen terme mais à long terme il serait meilleur. Il augmente le risque sans augmenter le rendement. Ou encore il augmente le risque et le rendement mais ne le réduit pas ou juste en partie pour lui seul.

Le navire va très bien est surchargé et semble dépasser tout le monde et le capitaine quitte en vidant les cales et laisse le bateau couler. Ou c'est comme la chaudière ou le presto qui va exploser. L'aiguille est dans le rouge, va réduire le feu... Ta marmite déborde légèrement , le feu est au max, tu réduis le feu ? Cela arrête, il y a zéro dégât. Tu le laisses ? Le feu va prendre. Tu es rendu au point d'ébullition, mets tes pâtes à cuire et réduit le feu !!!

Coureur automobile ? La pédale au plancher en tout temps ? Mais ce sauve de la voiture, se fait remplacer juste avant qu'elle rentre dans le mur ou que le moteur casse ? Maximaliste et agressif. Cela aide à gagner mais il faut retrouver l'équilibre sinon tu ne pourras pas finir la course.

C'est comme le coup de circuit au baseball ou le K.O. à la boxe. Le boxeur perd tous ses rounds de 1 à 7 disons mais au 8ième il te passe le KO. The art of the deal c'est cela. Le vendeur à commissions qui achale mais qui finit par closer des ventes.

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

20 janv. 2018, 12:24

Les journalistes traduisent mal et comprennent mal... ou sont des mauvaise foi...

http://www.lapresse.ca/international/et ... crates.php


''Pour celui qui se targuait en campagne d'être passé maître, à la tête de son empire immobilier, dans l'art de la négociation, la pilule est amère. ''

Donald Trump n'est pas un négociateur, pas un avocat qui met les parties d'accord entre eux. Ce n'est pas Ralph Bunche, c'est pas lui qui va être un médiateur et encore moins un diplomate.

Trump ''the art of the deal'' deal dans le sens de ''dealer'' ou de négociant ou de promoteur ou de spéculateur même. One shot deal. Closer aussi. Vendeur mais pas un rassembleur.

En français la traduction de l'époque appelait le titre : '' le plaisir des affaires.''

http://www.dictionary.com/browse/dealer


'' a person who buys and sells articles without altering their condition; trader or merchant, especially a wholesaler:
I got a dealer's discount on this coat. ''

Un grossiste par exemple.

Un contracteur aussi mais lui était promoteur immobilier surtout.

C'est pas lui qui rassemble tous les acteurs autour d'une table.

C'est un négociant un marchand, c'est le prix qu'il va marchander, l'entente qu'il va signer si elle est avantageuse pour lui à ses yeux.
Dernière édition par Verbo le 20 janv. 2018, 14:16, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

20 janv. 2018, 12:33


Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

20 janv. 2018, 21:19

Pour son fameux livre et la négociation voici un article de l'époque :

http://collections.banq.qc.ca/retrieve/7230900#page=5


C'est plus marchander. Et mettre en concurrence c'est ce qu'il faisait aussi. Le deal est bon pour le faiseur de deals. C'est pas un bâtisseur ou un gestionnaire c'est un type qui fait des deals.

https://books.google.ca/books?id=xRktDg ... es&f=false


La façon qu'il se décrit n'est pas si différente de celle que Mintzberg employait pour les hommes d'affaires de l'époque.

http://www.persee.fr/doc/forem_0759-634 ... 139_0000_6


Il y a des ressemblances, cela ne veut pas dire que Mintzberg jugerait que Trump est un bon gestionnaire, c'est juste que les écoles de gestion préparent mal, le chaos, la multitude d'activités c'est normal. Et encore plus pour l'entrepreneur.

Alors c'est plus des comptables que des écoles de gestion forment ? Des technocrates.

Trump c'est l'opposé... Il va trop loin dans le désordre sauf qu'il prétend être en ordre c'est cela son problème ? Des patrons de petites entreprises ce peut être le cas, c'est en désordre mais lui le propriétaire se comprend très bien là-dedans. Il ne faut pas qu'il meurt ou tombe malade c'est le seul à comprendre comment cela fonctionne réellement. C'est son entreprise.

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

21 janv. 2018, 09:23

Analyse biaisée de la première année de Trump :

http://www.lapresse.ca/debats/editoriau ... ibilis.php


Sauf qu'il est à l'éditorial et donc est payé pour donner son opinion et ses patrons connaissent ses biais.

Les médias sont biaisés depuis toujours , toujours. Seulement, il y avait moins d'opinions et plus de nouvelles semblant neutres dans les années '80 et en partie '90 mais ce n'est que les apparences cela, c'est comme le narrateur-caméra dans un roman ou le documentariste, c'est lui qui décide ce qu'il filme.

Les journalistes ne sont pas des chercheurs ou des analystes venant faire le tour complet de la question. Même l'universitaire pour faire parler de lui c'est surtout sa prise de position finale qui est retenue.

Perso ? Je ne désespère pas des États-Unis , je crois qu'ils sont en thérapie-choc et Trump, le vendeur à commissions leur renvoie une image d'eux-mêmes que plusieurs n'aiment pas. '' Take a look at yourself that make that change''. Mais dans la dichotomie si tu écoutes individuellement la binarité, ce n'est qu'un dialogue de sourds.

Trump lui-même est mauvais analyste de qui il est et de qui il devrait être. Mais n'oubliez pas que c'est un vendeurs à commissions et que les commissions lucratives l'attire. Si le marché change, il va changé. Une girouette ? Non, un opportuniste.

Je reviens encore aux métaphores de Gareth Morgan si elles s'appliquent aux organisations, elles s'appliquent encore plus à l'ensemble de la société et ont chacune des forces et faiblesses.

L'appareil gouvernemental est trop dans celle de la machine que tu sois à gauche ou à droite. Le conservatisme y est lui aussi énormément. Si on parle de planification et de stabilité c'est le contraire de la démocratie cela, le contraire du vivant. Un environnement ne reste pas stable, il est dynamique.

On peut même faire une boutade avec le CH où des partisans réclament un plan. On est pas dans un système soviétique. Il y a pareil de la planification mais avec des cibles mouvantes. Les dirigeants ont besoin de tableaux de bord. Mais diriger le CH, c'est comme faire de la politique, les médias sont omniprésents et plutôt que d'avoir une réelle bonne gouvernance ils font des relations publiques, de la promotion mais pas forcément conforme à ce qu'ils sont vraiment. Alors le marketing est pas si bon que cela et ne correspond même pas à ce qu'il devrait être en théorie.

https://en.wikipedia.org/wiki/Gareth_Morgan_(author)


Les métaphores ou façons de penser y correspondant pas assez mises de l'avant ?

2. Organisme vivant.
3. Cerveau
4. Culture
7. Flux et transformation.

La 6. Prison du psychisme devrait être utilisée pour critiquer les différents acteurs dans le débat et une complémentaire, la prison idéologique. Ils s'enferment là-dedans. Au surplus, les métaphores sont reliées les unes aux autres. Celle dominant-dominés peut être reliée à flux et transformation mais elle sert plus à mettre l'accent sur le côté répugnant et à le dénoncer. Alors que flux et transformation, tu peux voir , la dialectique, le chaos, le Yin et le Yang, la complémentarité, l'autopoïèse.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Autopo%C3%AF%C3%A8se


Ce que la société américaine dans son ensemble doit faire. Il faut une vision plus holiste pour être capable de voir les changements à faire ou les transformations qui sont réellement en cours. Si ta vision est très mécaniste et réductionniste tu mets l'accent sur des individus plutôt que sur la société dans son ensemble.

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

21 janv. 2018, 11:40

Critiquer le raisonnement d'une publicité plutôt que de regarder son efficacité et les moyens de la contrer, c'est de la perte de temps.

http://blogues.lapresse.ca/hetu/2018/01 ... e-meurtre/


La publicité va beaucoup trop loin à droite, un certain resserrement des frontières peut toujours être nécessaire mais tu ne l'obtiendras pas par cette logique binaire.

Sauf que c'est une pub, du clientélisme s'adressant à une partie de la population ou aux craintes d'une plus grande partie de la population mais qui reste minoritaire dans les deux cas.

Peu importe, ce sont des votes que tu vas chercher. Le raisonnement analytique ici s'applique. Il faut répondre aux craintes de plusieurs mais donner le change aux extrémistes.

C'est pareil comme un shérif Arpaio adulé par certains, d'autres votaient pour lui juste en regardant leurs intérêts. Le postulat de l'égoïsme ou plutôt que chacun voit à ses intérêts d'abord doit être fait.

Sinon ? Il faut vraiment que la discussion les rejoigne vraiment mais alors ce sera dans leurs intérêts aussi en plus de celui de la société.

Quand tu vas dans les extrêmes et très souvent, tu n'est pas au service de la société mais de ton idéologie pour Trump lui c'est simplement de son opportunisme sur le marché politique.

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

21 janv. 2018, 11:47



Plusieurs policiers ou douaniers mais pas tous vont embarquer là-dedans et encore plus les justiciers qui habitent près des frontières. Ces gens là sont pour beaucoup plus dangereux que la grande majorité de ceux franchissant les frontières de manière irrégulière.

Mais ici ce n'est pas une crainte du tout, ceux passant par le Mexique. Si les démocrates font une pub , le dialogue de sourds va continuer car bien sûr, ils vont s'adresser à ceux qui votent ou pourraient voter pour eux.

Alors ? La politique n'avance pas, ne se transforme pas, on reste dans la dichotomie.

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

22 janv. 2018, 16:33

Trump lui-même laisse la confusion s'installer entre dealer et négociateur.

http://www.lapresse.ca/international/et ... ctoire.php


'' « Les républicains n'ont jamais pu avoir une idée claire de ce que leur président voulait », a-t-il lancé. « Le président qui se vante d'être un grand négociateur a joué un rôle de spectateur », a-t-il ajouté. ''

C'est justement ainsi qu'il voit son rôle mais pas comme spectateur mais metteur en scène ou celui qui reçoit le show. Il met les deux partis en compétition/opposition et quand vous aurez votre deal, venez le voir !!!

Lui il va le signer !

C'est pas lui qui décide c'est le marché, le marché politique ou le peuple mais ceux qui représentent le peuple c'est vous membres du Congrès démocrates et républicains.

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

28 janv. 2018, 09:47

Pierre Martin, un anti-Trump qui par ses textes et ses effets devient plus au pro-Trump sans même s'en apercevoir, tout comme Richard Hétu aussi, bien qu'au Québec cela n'a pas tellement d'importance. Attention on ne dit pas que la politique américaine n'a pas d'effet sur nous mais que nous avons peu d'effet sur cette politique ou sur les affaires de Trump.

Leur façon d'analyser la politique ne part pas du marché, du système et avec toutes ses règles mais plus du simple narrative de l'opposition. Ils sont donc incapables d'expliquer comme il faut la victoire de Trump et du GOP.

Les Démocrates américains ont fait quoi ? Les mêmes erreurs, le même type d'erreurs que le PQ fait au Québec. L'indépendance, par exemple, c'était pas une mauvaise chose en soi avec le retour de Parizeau sauf qu'avec notamment leur étatisme, leur interventionnisme et leur braillage contre le Canada anglais, cela est devenu un projet de frustrés et de losers pas mal. Loser ou pas dans la vie, le monde a besoin de rêver pour de vrai avec la politique.

Ensuite si rien ne te fait rêver parmi les programmes et ils te beurrent de projets, de promesses pour nous laisser dans les dettes et déficits et en améliorant pas vraiment le bien-être de la population sauf celui de leurs clientèles...

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

28 janv. 2018, 13:19

Dialogue de sourds.

http://www.lapresse.ca/arts/musique/201 ... -noirs.php


Ni Trump, ni les médias ne sont des bons communicateurs.

Ici avec Jay-Z ce dernier dit que l'économie et l'argent ce n'est pas tout et Trump répond par l'économie.

C'est comme avoir une augmentation de salaire pour un patron qui ne te respecte pas vraiment et que tu ne respectes pas non plus. L'argent ne compensera pas éternellement.

Mais il y a des personnes plus orientées vers cela. Tu veux avoir les deux. Plus d'argent et plus de respect. Un respect réel pas acheter le respect. Un faux respect.