en direct de l'Italie

par jon8

Avatar de l’utilisateur
jon8
0
2
3
2
5
Inscription : 15 avr. 2017, 00:26

14 janv. 2018, 12:01

Les trouvailles italiennes!

Avatar de l’utilisateur
jon8
0
2
3
2
5
Inscription : 15 avr. 2017, 00:26

14 janv. 2018, 12:27

Je vais l'avouer tout de suite, je ne suis pas passionné des vins italiens. J'achète surtout des voisins, France et Espagne.... Ceci dit, j'ai récemment fait des découvertes très intéressantes, en dehors du trio de régions qui envahi les tablettes de la SAQ, c'est à dire:


Toscane (407 produits en rouge)
Piémont (282 produits en rouge)
Vénétie (182 produits en rouge)


Là, je suis sous le charme de la Sicile (100 produits en rouge):


https://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin- ... 5/13041961
?


https://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin- ... 5/12484997
?


Dans les deux cas, des vins qui se rapprochent plus du style Bourguignon que du style ''Toscan'' qui fait la réputation des vins italiens typiques... Donc assez légers, très fins, relativement faibles en alcool, très peu ou pas de bois. Sans être aussi racé et tranchant qu'un bon bourgogne, c'est quelque chose qui se rapproche.

Dans les deux cas, on parle de cépages rares et à peu près inconnus de la grande majorité des gens:

Frappato
Nero D'avola
Nerello Mascalese

Assemblage des 2 premiers pour le COS Cerasuolo di Vittoria 2015 et 100% de Nerello Mascalese pour le Cusumano Alta Mora Etna Rosso 2015.

Le COS est le plus caractériel des deux, c'est un vin très fin (satiné, même...) mais qui n'est pas du tout effacé: le genre de vin passe-partout que tout le monde va aimer: à la fois facile à boire et savoureux. Un produit bio et élevé en cuve de béton. Pas donné à 36,50$ mais à mon avis ça le vaut amplement. On en parle ici brièvement dans le Devoir:

http://www.ledevoir.com/plaisirs/vin/51 ... beau-canon



...et plus de détails sur le producteur, par le représentant du Québec:

https://oenopole.ca/les-vignerons/detai ... sta-cilia/



---------

La bouteille en monocépage, elle, c'est plus de type ''vin de soif'': très facile à boire, léger, sur le fruit (cerise), il fait vraiment penser à un pinot noir...voire même un gamay avec un peu de coffre. Je découvre à peine ce cépage Nerello Mascalese et je vais assurément le considérer dans mes achats futurs, même si c'est très rare dans le réseau de la SAQ... Pour 25,95$, quelque chose qui peut faire penser à du pinot, c'est vraiment charmant.

Bref, 2 coups de coeur pour moi mais hors des sentiers battus en ce qui concerne les ''vins italiens'' en général.

Avatar de l’utilisateur
jon8
0
2
3
2
5
Inscription : 15 avr. 2017, 00:26

17 janv. 2018, 16:06

Véronique Rivest sur un vin de COS

Cos Frappato Terre Siciliane 2016

Les vins siciliens ont le vent dans les voiles. Après avoir été l'usine à vin de l'Italie, la Sicile voit aujourd'hui de nombreux vignerons mettre de l'avant ses superbes terroirs et son riche patrimoine de cépages. Le frappato peut rappeler le gamay : il donne des vins de couleur pâle, au fruité intense, avec une bonne acidité et peu de tanins. Un cépage qui donne des vins de soif. Mais entre les mains de l'excellent domaine COS, sans ne rien perdre de cette grande buvabilité, le vin prend aussi plus de profondeur. Le nez est hyper charmeur, floral, gourmand, bourré de petits fruits rouges. Malgré ses 11,5 % d'alcool, la bouche fait preuve de matière, avec une texture au grain très fin, qui lui donne du relief. Délicieux, original et authentique. À boire ou garder de 3 à 5 ans. Biodynamie.
Je viens d'en acheter une bouteille, j'ai hâte d'essayer ça. Sur papier c'est pile dans mes goûts.


http://www.lapresse.ca/vins/veronique-r ... ssible.php

Avatar de l’utilisateur
jon8
0
2
3
2
5
Inscription : 15 avr. 2017, 00:26

17 janv. 2018, 16:10

...et, toujours Véronique Rivest, nous parle du COS que je mentionne plus haut, mais en millésime 2013.

Azienda Agricola COS Cerasuolo di Vittoria 2013

Issu des cépages frappato et nero d'avola, indigènes à la Sicile et cofermentés, ce vin, malgré beaucoup de complexité, fait preuve d'une immense buvabilité! Un nez fin et charmeur, parfumé, aux notes de fruits rouges, d'anis, de pot-pourri et de garrigue, est suivi d'une bouche soyeuse, qui fait preuve de plénitude et de fraîcheur. Juste ce qu'il faut de tanins pour lui donner de la structure, et une longue finale sur des notes d'herbes et d'épices. Savoureux et profond.

Avatar de l’utilisateur
jon8
0
2
3
2
5
Inscription : 15 avr. 2017, 00:26

17 janv. 2018, 16:12

et encore ici, sur le site de la SAQ, le Frappato en 2012:
«À climat chaud, vins capiteux? Hé que non! Les meilleurs vins de Sicile sont dotés d’une gourmandise et d’une buvabilité qui étonnent. Le cépage frappato en est le parfait exemple. Il donne ici un vin gourmand, hyper aromatique et savoureux, aux parfums de confiture de fraises, de lavande et de maquis. Tellement frais en bouche, hyper juteux tout en étant très sec, avec des tanins présents, mais fins et délicats. Des tonnes de caractère et seulement 12 % d’alcool, on aime ça!»

- Véronique Rivest
https://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin- ... 2/11695004

Avatar de l’utilisateur
jon8
0
2
3
2
5
Inscription : 15 avr. 2017, 00:26

19 janv. 2018, 16:08

jon8 a écrit :
17 janv. 2018, 16:06



Cos Frappato Terre Siciliane 2016



Je viens d'en acheter une bouteille, j'ai hâte d'essayer ça. Sur papier c'est pile dans mes goûts.
Done. Bu et re-bu le lendemain.

En gros, je trouve que ça verse pas mal plus sur du Gamay que sur du Pinot noir. Ce cépage Frappato est léger, facile à boire, mais un peu bonbon. Cerise, sucre d'orge... Rien de lourd ou de caricatural comme des cochonneries d'épicerie, rassurez-vous, c'est subtil quand même... Mais ça n'a pas l'élégance d'un bon Pinot. Plutôt un truc estival qu'on sert frais, mais qui reste savoureux et équilibré.

Avatar de l’utilisateur
jon8
0
2
3
2
5
Inscription : 15 avr. 2017, 00:26

19 janv. 2018, 16:21

Exploration italienne continue ce week-end!

J'ai mis la main sur une bouteille de ... 100% Nero D'Avola (tant qu'à faire le tour de la question...)

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

20 janv. 2018, 09:13

jon8 a écrit :
19 janv. 2018, 16:21
Exploration italienne continue ce week-end!

J'ai mis la main sur une bouteille de ... 100% Nero D'Avola (tant qu'à faire le tour de la question...)
Avec qui tu bois cela ? Et tu manges aussi ou pas nécessairement ? On se concentre sur le vin et l'essai de plusieurs vins ?

Quelle quantité de vin de chaque bouteille ? Mais oui c'est suffisant aux sommeliers et autres.

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
4
0
3
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

20 janv. 2018, 09:20

Certains des produits sont disponibles d'autres pas... d'autres pour cellier, si tu les bois dans 3 ans, ils vont être encore meilleurs si bien conservés.

Non mais c'est cela l'affaire et le paradoxe en même temps si Marie-Claude Lortie va à l'étranger et pour parler à des tops de la gastronomie ou goûter. Le monde ordinaire mangera jamais ces plats là sauf que cela tirer vers le haut et que des restaurants plus accessibles améliorent leur qualité ou s'inspirent de....

Mais oui, tu peux avoir aussi de la fausse imitation. Dénaturant complètement plutôt qu'être un compromis somme toute raisonnable.

Avatar de l’utilisateur
jon8
0
2
3
2
5
Inscription : 15 avr. 2017, 00:26

20 janv. 2018, 11:31

Voilà la bouteille en question:


https://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin- ... 2/13437391



Nerojbleo sicilia 2012

Monocépage Nero d'Avola.

Impossible bien sûr de juger d'un cépage avec une seule bouteille, mais ça donne tout de même une petite idée. Donc jusqu'à maintenant mon favori c'est ce Nero d'Avola (en comparaison avec le Frappato, surtout), moins bonbon et plus minéral que le COS Frappato mentionné ci-haut. Les deux sont bons mais à 25.70$ contre 30$ je pense que le plus abordable remporte la médaille d'or. Tout de suite après, pour la deuxième place sur le podium, je dirais le COS en assemblage -justement- de Frappato et de Nero d'Avola.

Là, l'ennui, c'est que ce Nero d'Avola n'est apparement PAS une garantie que le vin sera bon, voire même juste constant dans sa palette...

http://www.lapresse.ca/vins/201106/13/0 ... sicile.php

Le meilleur cépage rouge de Sicile, et le plus connu, est le Nero D'Avola, lequel est susceptible de donner de très beaux vins.
Mais, comme d'ailleurs avec d'autres cépages, notamment le Cabernet Sauvignon, on fait avec cette variété sicilienne des vins de tous les niveaux de qualité: très bons, moyens, ordinaires, quelconques.

et on en parle ici aussi:

https://www.licata.be/fr/info-sur-les-v ... -avola/78/


On retrouve une grande diversité de vins à base de ce raisin. Du vin de soif, facile et fruité au vin plein et complexe en passant par un rosé corsé.

Dans tous les cas, je pense que la preuve est faite que ce cépage peut livrer du très bon, peut-être même de l'excellent, en monocépage ou en assemblage. Ca entre dans mon Top-5 de mes favoris, ne serait-ce que pour le potentiel (je n'ai essayé que deux bouteilles à date!).

Avatar de l’utilisateur
jon8
0
2
3
2
5
Inscription : 15 avr. 2017, 00:26

20 janv. 2018, 11:54

Petit résumé:


Cusumano Alta Mora Etna Rosso 2015 (25.95$) :::: Note de 7,4 sur 10

COS Cerasuolo di Vittoria 2015 (36.50$) :::: Note de 8,1 sur 10

Azienda Agricola COS Frappato 2016 (29.30$) :::: Note de 7,5 sur 10

Gulfi Nerojbleo 2012 (25.70$) :::: Note de 8,0 sur 10


Donc seulement des vins de la région de Sicile en Italie. Un total de 3 cépages différents, dont une bouteille en assemblage, le restant en monocépage. Aucun mauvais ou même ordinaire dans le lot, ce sont tous de bons produits, bien faits. Par contre, clairement deux sortent du lot avec les notes de 8,0 et 8,1 (à ne pas confondre avec des notes de 80 ou 81*).


*dans le ''monde du vin'', des notes sur 100 sont souvent données et c'est victime de ''l'effet Parker'' avec une inondation de notes de 100/100... ce qui a comme effet de rendre un 80/100.... minable. Selon cette échelle tordue. Je n'adhère pas à ça donc je note sur 10 pour me distancer de cette soi-disant référence.

Avatar de l’utilisateur
jon8
0
2
3
2
5
Inscription : 15 avr. 2017, 00:26

20 janv. 2018, 11:56

Je pourrais aussi noter sur 50, puisque personne ne fait ça dans le monde du vin, à ce que je sache. Voici la ''traduction'' sur 50:


Cusumano Alta Mora Etna Rosso 2015 (25.95$) :::: Note de 35/50

COS Cerasuolo di Vittoria 2015 (36.50$) :::: Note de 39/50

Azienda Agricola COS Frappato 2016 (29.30$) :::: Note de 37/50

Gulfi Nerojbleo 2012 (25.70$) :::: Note de 38/50