La Misère des Niches

par chibougue

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
3
9
4
4
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

16 avr. 2018, 11:57

Juste quand on vient de vous répéter que le calcul des retombées économiques sont une fraude intellectuelle, les journalistes de La Presse arrivent avec l'article suivant :

http://www.lapresse.ca/affaires/economi ... -la-f1.php


Retombées économiques versus rentabilité économique ce sont deux choses archi-différentes.

Mais pourquoi alors subventionnent-ils quand ce n'est pas rentable économiquement ? Parce que c'est rentable politiquement pour le clientélisme, l'achat de votes. Rien de plus payant qu'une mesure à bénéfices concentrés mais à coûts diffus.

OK mais ce ne sont pas tous les économistes qui pensent ainsi ? Non. Puis plusieurs comptables en font aussi ? Absolument. Mais ce n'est pas ce qui nous a été enseigné en économie avec l'école néoclassique/marginaliste et LÀ-DESSUS À TOUT LE MOINS ILS ONT RAISON.

La méthode de calcul a été raffinée, on parle de valeur ajoutée au PIB ? L'argent investi, les subventions auraient remporté combien ailleurs ? Et si le FIJM dure moins longtemps cela ne veut pas dire que tu ne sors pas ou même que les touristes ne viendront pas.

Tourisme Québec même si gouvernemental est en conflit d'intérêts et défend l'intérêt notamment des hébergeurs et non ceux de l'ensemble de l'économie, ils ont beau parlé du PIB, la méthode a toujours eu des défauts.Puis quand tu parles disons des touristes étrangers que tu valorises plus tu fais du mercantilisme c'est pareil comme valoriser plus les exports que les imports. Trump fait la même chose aux États-Unis car c'est rentable politiquement.

Ce ne sont donc pas des journalistes très bons en économie mais des perroquets. Bon mais il faudrait donner toutes les écoles de pensée ? Peut-être pas mais ils arrivent toujours avec celle-là depuis plus de 30 ans...

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
3
9
4
4
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

16 avr. 2018, 12:25

'' La richesse est créée par de la gratuité. '' Risible mais pour les EXTERNALITÉS là il peut avoir raison et parler de celles sociales et culturelles aussi mais ce n'est pas de cette façon qu'il faut mesurer et de toute manière ce sera toujours difficile à mesurer.

Et je suis pour leurs spectacles gratuits, le débat n'est pas là. Il est plus sur le montant de SUBVENTIONS à leur accorder et ils en veulent toujours plus. Pour moi, ils en ont trop tandis que d'autres en ont pas ou pas assez et justement si on regarde cela en terme d'apport culturel ou au social.

Tu peux le faire un peu moins gros ton FIJM, moins de gens vont en profiter c'est sûr mais ta subvention sera plus rentable et l'argent coupé à eux ? Tiens tu aurais pu en donner au DIVAN ORANGE. Why not ?

KPMG un grand cabinet de CPA-CA mais qui couleraient leur cours de PPE de seconde année. Mais Elgrably enseigne le cours ? Une libertarienne peut toujours enseigner le marginalisme et l'école néoclassique tout en ayant quelques différences. Ce qu'elle enseigne à l'université est bon mais a ses limites, il faut donc ajouter du management, de la philo et du jugement.

Mais le gouvernement et les Ministères et la grosse firme comptable ? Oeuvrent tous pour leurs intérêts égoïstes comme le prévoyait cette école de pensée en économie et finance sauf qu'eux tu risques de tomber dans l'utilitarisme, le maximaliste et l'homo oeconomicus. Une dimension réelle de l'humain mais pas la seule, on était consterné à l'université moi pis un collègue. Ils ont raison pour les marchés et l'argent mais c'est pas tout.

Eux avec leurs retombées économiques chiffrées sombrent dans le même utilitarisme mais avec des méthodes de calcul peu rigoureuses bien que peut-être améliorées. Il faudrait voir avec des prof HEC. Coiteux lui-même en était un mais se ferme la gueule ? Bien oui. Il faut faire avec...

Plusieurs profs aussi sont à tendance libertarienne plutôt que simplement néoclassiques ou héritiers du libéralisme classique mais disons en étant plus au centre qu'à droite ou centre-droite. Bah c'est politique et va le rester, les gouvernements gaspillaient notre argent il y a 45 ans, le gaspillent toujours en 2018 et le gaspilleront toujours. Ce qui ne veut pas dire de réduire l'État à peau de chagrin et laisser les pauvres crever de faim.

Ce sont des gaspilleurs.

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
3
9
4
4
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

16 avr. 2018, 12:35

http://www.tourisme.gouv.qc.ca/nouvelle ... centes.php


Ils sont en conflit d'intérêt et la firme comptable aussi dans un sens, ce ne sont pas des normes comptables, des PCGR qui sont vérifiés.

C'est simplement une méthode qui est appliquée et choisie par le gouvernement...

Pour les économistes HEC c'est sûrement toujours de la ''fraude'' intellectuelle. On fait quoi avec cela ? Un xième coup de gueule mais rien à faire cela change pas.

C'est comme ce qu'on disait du rapport du vérificateur général à l'époque... Une histoire d'horreur à chaque année, cela fait la une des médias et après ? Cela continue de plus belle avec d'autres horreurs l'année suivante. La gestion laisse grandement à désirer mais c'est un immense défi cette immense bureaucratie. C'est une bureaucratie, c'est inévitable mais pourrait-on cesser de l'alourdir inutilement ?

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
3
9
4
4
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

19 avr. 2018, 16:28

Très bon chroniqueur musique et depuis longtemps à La Presse, à la radio ou à la télévision mais pour son livre je ne partage pas beaucoup ses vues sur l'industrie alors je ne suis pas acheteur, juste les grandes lignes me suffisent mais libre aux artistes de s'impliquer et/ou de militer pour aller plus dans ce sens et s'ils obtiennent des résultats tant mieux pour eux.

Faire fausse route sur la situation, ils sont nombreux _boulga en était un parmi ceux là sur le blogue sans réaliser que dans les années '70 ou '80 il n'aurait jamais pu faire d'album. Zéro niet. Selon toute vraisemblance. Bandeapart.fm du temps lui a permis de vivre son trip plus en profondeur.

Il n'y a pas de misère de niches, il y a une offre beaucoup trop abondante et qui l'était déjà aussi dans les années '70 et '80 mais avec des barrières à l'entrée plus fortes alors ils abandonnaient plus vite ou acceptaient un rôle de sideman , en se mettant au service des autres et en mettant leurs projets personnels en veilleuse ou en continuant à y rêver à temps perdu mais souvent cela n'était jamais lancé. De nos jours ? Ils le mettent facilement sur Youtube ou même Spotify.

Tu as beau faire un gâteau 3 fois plus gros, si pour votre moyen gâteau, vous étiez 8 à le manger mais que pour votre gros gâteau vous êtes rendus 955 à vouloir une part, beaucoup n'auront presque rien !!! Les militants accusent la boulangerie de se prendre une part trop élevée, en partie avec raison, mais le problème principal c'est qu'il y a trop de personnes qui s'attendent à avoir une part du gâteau. Tu parles d'une niche ? Une toute petite tartelette et disons que vous êtes 48 à la vouloir ou à essayer de vous la partager. On fait quoi ?

Phoque la tartelette si tu veux à tout prix continuer et tu dois trouver une autre façon de financer ta carrière, tes projets artistiques personnels.

Francis de Police de Moeurs, très présent sur le blogue ou sous le nom d'effetplacebo a compris cela et est pourtant très à gauche. Mais un artiste aussi champ gauche qu'il soit doit mener sa barque lui-même ou à plusieurs pour un collectif. Les sociétés de droits d'auteur sont pareil importantes mais vous élisez des représentants. Si tu veux que cela fonctionne ton affaire, tu passes pas ta vie à manifester et faire de la politique à moins que ce soit cela ton autre job.

Ils ont le droit comme les autres mais c'est cela si tu passes trop de temps là-dessus. Ou alors à parler du fameux éco-système c'est plutôt l'État qui maintient en vie des canards boîteux trop longtemps et en donnant de faux-espoirs a des personnes pourtant talentueuses mais il n'y a pas de place pour elles, malheureusement.

Plusieurs cela a toujours été leur travail ailleurs qui leur permet de faire des projets artistiques et rien de mal là-dedans, d'autres choisissent de s'y consacrer à plein temps et au final réussissent. Sa conjointe travaille aussi mais dans un autre domaine ? Oui, je crois. Ils sont capables de vivre avec des revenus qui varient ? Oui. Pas de Spotify pour les artistes peintres.

Avatar de l’utilisateur
Verbo
0
3
9
4
4
Inscription : 12 juin 2017, 13:42

19 avr. 2018, 19:31

Autre texte ici de Nathalie Collard sur le livre d'Alain et sous forme d'entrevue avec lui.

http://www.lapresse.ca/arts/livres/biog ... itable.php


JUST DO IT ! Pour les artistes de la musique , qu'ils lisent le livre forment une nouvelle association et incluant avec des chroniqueurs de musique comme Brunet, qu'il soit un des membres de leur conseil d'administration et fasse de la politique avec si cela ne le met pas trop en conflit d'intérêts pour poursuivre son travail de chroniqueur juste à être transparent.

Et tu fais les pressions qu'il faut, association, syndicat. Cela fait partie de sa culture de l'UQAM mais un gauche qui se prend en main, il a pu le faire avec CIBL comme un des membres-fondateurs mais là c'est un dossier plus gros, cela prend donc plus de membres et une solidarité plus forte.

Mais qui ? Une association internationale ? Et qui aurait un chapitre au Québec.

Comme petit consommateur je suis très indirectement concerné . Prenons la redevance de copie sur les CD-R , j'ai jamais chiâlé contre cela. Pas sûr que cela faisait une si grosse différence ou encore cela pouvait me boguer un peu la répartition de l'argent. Bien oui si sur mon CD-R c'est Sylvie Laliberté ou feue Ève Cournoyer, les sous versés n'iront pas du tout à elles ou très faiblement. Alors est-ce vraiment une redevance ou c'est une taxe ?

Cela m'empêche pas d'en acheter mais je me disais ma taxe aide Luc Plamondon et Céline Dion plus que Catherine Major elle aussi mise sur CD-R dans le temps.

Les artistes me semblent bien plus nombreuses que dans les années '80 et même celles à Toutes les filles.

On peut même parler de Belgazou ! C'est plein qui n'ont jamais fait un hit comme elle, elle quand cela ne pognait plus, elle a fait autre chose.

Marc Drouin voudrait peut-être pogner encore mais c'est fini... est-ce juste une affaire de niche ou de talent ? Ou encore un groupe a juste un hit et après c'est fini.

Ceux plus institutionnels ayant des études ? Un orchestre symphonique, peut-être un ensemble jazz ou travaillent au service des autres ou comme professeurs. Ils réalisaient très bien que ce n'était pas possible quoique plusieurs ont essayé et essayé et en réussissant à avoir de l'argent de leurs proches et parfois l'amour est aveugle. Pas une mauvaise personne sauf qu'il poursuit une lubie et peut aussi avoir des problèmes de toxicomanie.