Un film vu hier !

par VanBasten

Avatar de l’utilisateur
VanBasten
0
0
7
5
3
Inscription : 18 mai 2017, 22:59

23 janv. 2018, 18:12

C'est pas tant l'humanité comme un portrait de la Russie peinte sans âme ni loi, du reste il n'est pas le seul cinéaste de ce pays à peindre une société Russe et ses pays limitrophes de façon peu tendre, Corrections Class ainsi que The Tribe (Le fil est Ukrainien je sais) sont dans les films qui me viennent à l'esprit qui font un constat similaire.

On pourrait faire un texte assez touffu à partir de ces cinéastes qui ne font pas dans la dentelle dans cette vague de froid Russe.

Default Avatar
pezzz
0
0
2
2
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:35

23 janv. 2018, 18:27

The Tribe ç'en est un autre qui m'était resté en travers de la gorge. Un excellent exemple de ce type de cinéaste qui s'amuse à mettre ses personnages en cage et les martyriser jusqu'à plus soif pour "passer un message". Le seul "message" qui est passé pour moi, c'est que ce sont des pervers narcissiques qui s'amusent à jouer à Dieu.

Avatar de l’utilisateur
VanBasten
0
0
7
5
3
Inscription : 18 mai 2017, 22:59

01 févr. 2018, 20:48

pezzz a écrit :
27 nov. 2017, 19:58
VanBasten a écrit :
27 nov. 2017, 19:02
pezzz a écrit :
24 nov. 2017, 17:13
En train de terminer une petite rétro Kiyoshi Kurosawa. C'était sur ma to-do depuis un bon moment, beaucoup de procrastination, mais finalement...wow! Il me reste encore Vers l'autre rive à écouter, mais je peux déjà dire que Kaïro et Tokyo Sonata m'habiteront encore longtemps, particulièrement la scène de Kaïro en lien plus bas et la dernière de Tokyo Sonata (quel sens du cadre!!!). Dommage que Daguerrotype, vu l'an passé au FNC, soit peut-être le plus faible de ceux que j'ai eu l'occasion de visionner.


C'est vrai que Daguerrotype AKA Le secret de la chambre noire bien qu'il est loin d'être dépourvu de charme n'est pas du niveau d'un Tokyo Sonata.

As-tu pu voir Before we vanish au dernier FNC.
Malheureusement non. Je ne suis pas du tout allé au dernier FNC, faute de temps. La grande tristesse de mon automne d'ailleurs. Je vais devoir attendre qu'il apparaisse à quelque part dans le monde virtuel. J'en ai entendu de très bonnes choses cela dit.

Le truc avec Daguerrotype c'est qu'il y a 3 histoires en une (l'argentique, la serre, la vente), et Kurosawa semble vouloir se concentrer sur la moins intéressante des 3 (la vente) tout en négligeant la plus intéressante (l'argentique). Ses films sont toujours assez diffus, mais dans ce cas-ci la sauce ne prenait pas du tout.
FYI

Before we vanish va sortir au Parc

Default Avatar
pezzz
0
0
2
2
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:35

02 févr. 2018, 15:44

VanBasten a écrit :
01 févr. 2018, 20:48
pezzz a écrit :
27 nov. 2017, 19:58
VanBasten a écrit :
27 nov. 2017, 19:02



C'est vrai que Daguerrotype AKA Le secret de la chambre noire bien qu'il est loin d'être dépourvu de charme n'est pas du niveau d'un Tokyo Sonata.

As-tu pu voir Before we vanish au dernier FNC.
Malheureusement non. Je ne suis pas du tout allé au dernier FNC, faute de temps. La grande tristesse de mon automne d'ailleurs. Je vais devoir attendre qu'il apparaisse à quelque part dans le monde virtuel. J'en ai entendu de très bonnes choses cela dit.

Le truc avec Daguerrotype c'est qu'il y a 3 histoires en une (l'argentique, la serre, la vente), et Kurosawa semble vouloir se concentrer sur la moins intéressante des 3 (la vente) tout en négligeant la plus intéressante (l'argentique). Ses films sont toujours assez diffus, mais dans ce cas-ci la sauce ne prenait pas du tout.
FYI

Before we vanish va sortir au Parc
Merveilleux!

Avatar de l’utilisateur
VanBasten
0
0
7
5
3
Inscription : 18 mai 2017, 22:59

23 mars 2018, 16:46

Vu A fantastic woman, belle mise en images et mise en scène par contre cet espèce de chemin de croix ou notre personnage principal reçoit indignité après indignité rend la charge quelque peu lourde . Mais bon ça demeure un rappel en ces temps où des groupes conservateurs perçoivent la communauté trans comme une menace à leur société. Solide trame sonore de Herbert par ailleurs.

Avatar de l’utilisateur
VanBasten
0
0
7
5
3
Inscription : 18 mai 2017, 22:59

24 mars 2018, 15:53

Petit miracle hier, alors qu'on se lamente du déclin du cinéma en salle, une salle comblé à la Cinémathèque pour y voir le très auto-biographique
Un temps pour vivre, un temps pour mourir (1985) de Hsiao-hsien Hou. Qui raconte l'enfance du cinéaste et l'histoire de Taiwan.

Plutôt que de me fendre un texte, je vous soumet celui-ci


http://www.panorama-cinema.com/V2/critique.php?id=1438

Avatar de l’utilisateur
VanBasten
0
0
7
5
3
Inscription : 18 mai 2017, 22:59

25 mars 2018, 12:19

Pu revoir Beasts of the Southern Wild , toujours aussi fascinant , y'a un petit côté Les Bons débarras qui me touche dans ce récit.

Avatar de l’utilisateur
VanBasten
0
0
7
5
3
Inscription : 18 mai 2017, 22:59

29 mars 2018, 14:09

The death of Staline

Farce bouffonne réussie avec de l'humour noir à souhait, les acteurs mordent à pleine dents dans ces personnages en particulier le mec qui joue Beria plusieurs s'amusent à se moquer de ce que fut l'URSS, me demande si ils réalisent que la critique peut s'appliquer à la politique contemporaine en ces temps de libéralisme.

Avatar de l’utilisateur
VanBasten
0
0
7
5
3
Inscription : 18 mai 2017, 22:59

29 mars 2018, 15:37

À part ça bien hâte de voir le Wes Andersopn

Default Avatar
pezzz
0
0
2
2
6
Inscription : 12 juin 2017, 13:35

29 mars 2018, 16:17

VanBasten a écrit :
25 mars 2018, 12:19
Pu revoir Beasts of the Southern Wild , toujours aussi fascinant , y'a un petit côté Les Bons débarras qui me touche dans ce récit.
Un de mes films préférés des années 2010-..., me fait brailler comme une madeleine à chaque fois.

Avatar de l’utilisateur
VanBasten
0
0
7
5
3
Inscription : 18 mai 2017, 22:59

02 avr. 2018, 09:04

Dans les derniers jours j'ai vu Foxtrot , film sur le deuil , la culpabilité dont je soulignerai la composition le sens du cadrage et de la mise en scène , très bien.
Image


Visité la cinémathèque pour une rasade de lapins inquiétants, avec Harvey film au script surprenant pour l'époque et le cultisme Donnie Darko , pour les gens de ma génération ce film à plusieurs point de vue est une solide trempette dans notre jeunesse (ne serait-ce que pour la trame sonore) il possède également le narratif parfait pour Pâques .